• 26 d'abril... síiiiiii! per fi som independents i deixem la capital per fer un tour per Namibia en cotxe! una mica obligats perquè aquí hi han molt pocs transports públics i molts llocs on només s'hi pot arribar pels teus propis mitjans, recomenablement en 4x4, però per seguir fidels al nostre modest budget, tenda petita, cotxe petit!

    26 Avril... Yessss... Finalement nous sommes indépendants et laissons la capitale pour faire un tour de Namibie en voiture! Un peu obligé car il n'y a pas beaucoup voir pas du tout de transport en commun et beaucoup d'endroits où l'on peut y acceder que par nos propre moyens, plus recommandé en 4x4, mais par respect de notre budget et notre tente nous choisissons une Nissan micra!

     Road to Skeleton Coast...

    "Mala sort" per l'Antoine, que haurà de conduïr sempre ell (i per mi, que amb el meu braç trencat, he perdut la oportunitat de tornar a conduïr després de 5 anys, buf...), amb un senzill cotxe per carreteres pedregoses, i per l'esquerra! Afortunadament, a ell li encanta conduïr i ho fa molt rebé!

    C'est moi qui doit me tapper toute la route! Laura ne peut pas conduire, avec son bras et son inexpérience (5ans sans conduire depuis le permis) :-), sur des routes difficiles en gravier roulant à gauche! Mais heureusement que j'adore conduire et en plus c'est une première avec le volant à droite! Excitation!!

    Road to Skeleton Coast... 

    De Windhoek anem cap a l'oest, cap a l'Skeleton Coast, atrets pel nom i per l'oceà... En el camí, al costat de la carretera, trobem unes originals "road shops" amb bonics minerals a la venda... sense preu i sense venedor, potser era self-service però no vem gosar...

    De Windhoek nous mettons le cap à l'ouest direction la "Skeleton Coast" attiré par le nom et l'océan... En chemin, près de la route, nous trouvons des étalages originaux avec des minéraux en vente mais sans personne et sans prix. Peut-être est-ce un self service? Nous n'avns pas tenté!

    Road to Skeleton Coast...

    En unes 5 hores arribem a Henties Bay, un lloc molt estrany, aparentment abandonat, on no se sent res i no es veu ningú...

     Après 5 heures de route nous arrivons à Henties Bay, un lieu très étrange, semblant abandonné sans aucun bruit ni âme qui vive...  

    Road to Skeleton Coast...

    Road to Skeleton Coast...

    Road to Skeleton Coast...

    Finalment, trobem a qui preguntar on podem dormir...

    Finalement, nous trouvons quelqu'un à qui demander où nous pouvons dormir...

     I ara sí, anem a veure i respirar l'Atlàntic!

    Et maintenant oui, nous allons voir et respirer l'Atlantique!

    Road to Skeleton Coast...

    Road to Skeleton Coast...

    Després d'una freda nit, intentem anar més al nord seguint la costa: volem saber perquè l'anomenen Skeleton... i ens trobem amb aquesta entrada...

    Après une froide nuit (pour Laura), nous essayons d'aller plus au nord en longeant la côte. Nous voulons savoir pourquoi ils l'appellent Skeleton et nous trouvons cette entrée...

    Road to Skeleton Coast...

    Road to Skeleton Coast...

    La sorra està plena d'ossos! Ens vem creuar amb molts pescadors 4x4 que venen aquí a pescar i a veure els molts vaixells que van "morir" aquí degut a les fortes corrents oceàniques... nosaltres, amb el nostre Micra nissan, no vem poder arribar a veure'ls...

    Le sable est rempli d'os! Nous croisons beaucoup de pêcheurs en 4x4 venant pêcher et admirer les bateaux échoués que nous ne verrons pas avec notre petite micra...

    Road to Skeleton Coast...

    Road to Skeleton Coast...

    Però sí vem poder veure una mica de vida després de tants esquelets, una vida molt viva...

    Mais nous pouvons voir un peu de vie après tant de squelettes, une vie bien vivante!!

    Road to Skeleton Coast...

     


    4 commentaires
  • À la demande de François le frero, voici un petit clip musical qui, je suis sûr, restera dans vos têtes!

                                                                                                                       

     


    13 commentaires
  • 21 Avril, jour de voyage et de changement de pays donc passage de frontière... Après deux bus nous devons à partir de la frontière, faire de l'auto stop... Il est près de 16h30 et la frontière ferme à 18h... et il nous reste 326 kilomètres pour arriver à la capitale de la Namibie... 

    21 d'abril, dia de viatge i de canviar de país, o sigui que hem de creuar la frontera... Després de dos autobusos per arribar a la frontera, hem de fer auto stop... son les 16:30 més o menys i la frontera tanca a les 18h... i encara hem de fer 326 quilòmetres per arrivar a la capital de Namibia...

    Windhoek...

    Les fameuses formalités, et pas de visas, j'écris pour deux...

    Les famoses formalitats, sense visats, i l'Antoine que escriu pels dos...

    Windhoek...

    Deux autres personnes veulent arriver à Windhoek comme nous... Ryan, un canadien et un namibien... Dur l'autostop à 4!! C'est la première fois qu'il n'y a personne à la frontière pour changer de l'argent ou pour nous proposer un transport! Un nouveau sentiment bizarre de solitude... Pour Ryan, c'est parceque la Namibie est un pays riche... Après plus d'une heure d'attente, deux femmes très rieuses nous prennent pour un prix raisonnable et nous confient qu'elles nous ont pris grace à Laura car c'est une femme ;-) Merci Laura! Je lui ai aussi demandé de mettre son bras en avant (si ça peut aider :-))

    Dues persones més volen arribar a Windhoek com nosaltres... el canadenc Ryan i un namibià... difícil l'auto stop sent 4!! És la primera vegada que al entrar en un país no hi ha ningú per canviar diners o per portar-nos, una nova sensació de soledat estranya... segons en Ryan és perquè Namibia és un país ric... Després d'esperar més d'una hora, finalment dues rialleres dones ens agafen per un preu assequible... i, com elles confessen més tard, s'aturen gràcies a que jo sóc dona, i, com jo us confesso ara, a que l'Antoine m'obliga a ensenyar el meu braç trencat ;-)

    Windhoek...

    Nous faisons la connaissance des vêtements traditionnels namibiens. Étranges coiffes en homage aux ancètres et coutumes allemandes. 

    Ja inmersos en el país, descobrim la gran influència alemanya que encara perdura, com aquests vestits namibians tradicionals. O els curiosos barrets en homenatge als ancestres i als costums alemanys.

    Windhoek...

    Windhoek, "lieu où souffle le vent" ( en afrikaans), capitale de la Namibie, semble vraiment différente de toutes les autres capitales... Peut-être parceque cela fait seulement 22 ans qu'elle tient son indépendance des allemands et sud-africains. 

    Windhoek, "lloc on bufa el vent" (en afrikaans), és la capital de Namibia i sembla realment diferent a totes les altres capitals... potser perquè només fa 22 anys que el país és independent dels alemanys i dels sud-africans.

    Windhoek...

    Le nom des rues nous montre que ça pourrait être autre part que l'Afrique...

    El nom dels carrers mostren que podríem estar en qualsevol altre lloc fóra d'Àfrica...

    Windhoek...

    Windhoek...

    Windhoek...

    ... mais il n'y a qu'en Afrique où nous pouvons déguster un excellent Springbok, gibier ressemblant à un Impala en compagnie d'Anne et Rob, le couple d'hollandais rencontré à bord du Liemba en Tanzanie, un plaisir de les revoir à nouveau. J'ai pu aussi gouté au zèbre et au Puku... Le Zèbre est excellent et le Puku un peu nerveux... Pour Laura, un angelfish pour un autre ange... :-) 

    ... però només a l'Àfrica es pot menjar Springbok, un bonic animal semblant als Impales. Agradable sopar que compartim amb l'Anne i en Rob, la parella holandesa que vem conèixer al MV Liemba, el vaixell amb el que vem creuar el llag Tanganyika, a Tanzania, i que retrobem al backpackers de Windhoek... un plaer tornar-los a veure! L'Antoine també va tastar la Zebra i el Puku... jo l'Angelfish...

    Windhoek...


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique